>Intégrer les molécules les plus fortes des dermatologues. Cela est beaucoup plus rare que vous ne le croyez.

Intégrer les molécules les plus fortes des dermatologues. Cela est beaucoup plus rare que vous ne le croyez.

Intégrer les molécules les plus fortes des dermatologues. Cela est beaucoup plus rare que vous ne le croyez.

Il existe peu de molécules à l’efficacité anti-âge reconnues par les dermatologues.

Cela semblerait être une évidence pour des marques sérieuses, d’un certain prix, qui revendiquent des résultats sur la peau. Or, seulement une infime quantité de marques cosmétiques utilisent dans leurs formules les trois molécules les plus puissantes connues à ce jour. Ces molécules sont d’ailleurs les plus prescrites par les dermatologues, partout dans le monde : le Rétinol (version acide de la Vitamine A), l’Acide Ascorbique (version acide de la Vitamine C), et l’Acide Glycolique.

Leurs effets cliniques anti-âge sont prouvés par des tests dermatologiques solides, et la bibliographie scientifique est imposante.

Ces trois molécules ne présentent pas de risque dermatologique sur des peaux normales, dans le cadre d’une utilisation normale et prolongée.

 

Certaines marques jouent d’ailleurs sur les mots, et affichent le Rétinol ou la Vitamine C quand en fait elles intègrent des versions non acides des ces ingrédients, aux vertus purement hydratantes.

 

Skeen formule ces trois molécules puissantes dans des concentrations fortes, dont l’efficacité est prouvée sur la peau. Nous les intégrons dans des formules qui assurent leur préservation et leur efficacité au cœur de la peau.

Lorsqu’il l’est nécessaire, certaines de ces formules sont conditionnées dans des packagings high-tech sous vide, sans reprise d’air.

 

Pourquoi les autres marques ne formulent-elles pas –ou très peu- ces molécules vraiment efficaces ?

Alors là, nous devons lancer les spéculations, tant cela nous surprend. Car pourquoi vendre –parfois très cher- des soins qui ne contiennent pas les seules molécules dont l’efficacité anti-âge réelle est incontestable, et dont l’innocuité est attestée ? Vu notre passé au sein de grands groupes cosmétiques, nous pouvons imaginer certaines hypothèses, qui n’engagent certes que nous :

 

-       ces molécules sont chères, et dégradent les bénéfices des marques, qui cherchent à améliorer leur rentabilité sans cesse

-       ce sont des ingrédients fragiles, qui exigent un soin particulier de formulation, et parfois des packagings sophistiqués pour les protéger. Notamment le rétinol qui nécessite un conditionnement sous vide. Impossible de les conditionner en pots, ou en tubes classiques, beaucoup moins chers à produire.

-       ces ingrédients, de par leur efficacité même, peuvent être déconseillés à des peaux réactives ou très sensibles. Or ces types de peau ne sont pas majoritaires,  et sont par ailleurs faciles à détecter : les personnes ayant des peaux très sensibles ont un vécu de peau qui leur est malheureusement impossible de méconnaître.  Mais les grands groupes multinationaux pratiquent une stratégie de « grands boulevards » : ils s’adressent à d’énormes marchés, et opposent un véto aux projets plus précis dont certains consommateurs seraient exclus.

 

Alors, notre conseil-dermato avisé : si vous cherchez un soin vraiment efficace pour lutter contre les signes de l’âge sur la peau, ne regardez pas le nom de la marque, ni la beauté du packaging, ni même le prix : vérifiez que le soin contienne soit du Rétinol dans sa version acide (souvent indiqué « Acide Rétinoïque » ou « Rétinaldéhyde » dans la liste d’ingrédients), de la Vitamine C Acide (Acide Ascorbique), ou de l’Acide Glycolique.

All comments

Leave a Reply

Produit ajouté
Quantité
Total
Continuer mes achats Terminer ma commande